1-29 octobre 2016

Chloé Dutreix

« Écoute, elle souffle la baleine »

 

    

 

La notion de rideau, de scène photographique m’accompagne souvent dans ma création. Je fabrique des images performées : je mets en scène une représentation qui vient se jouer devant l’objectif. Je m’inspire de la danse, de nos existences et du hasard. J’aime à la fois, le dedans et le dehors d’une image. J’aime la beauté des choses et l’immersion sans fin dans la rêverie que donne une peinture, un paysage, un récit de soi. Je réalise des petits formats et peu de tirages, j’aime l’intime et la sobriété. 

 

 

Dans mon travail, j’associe souvent la photographie avec la peinture. Au départ, il y a toujours un tirage argentique que je viens rehausser de couleurs. Pour moi, la réalisation de mon image passe par la rencontre entre la profondeur photographique et les aplats de la peinture. Je crois qu’une image se montre et parle d’elle-même, elle participe au territoire de l’imaginaire qui échappe au discours. Au fond, la photographie est un mensonge, chaque image laisse derrière elle une infinité de possibles qui n’ont tenu qu’à un clic, ou un souffle. Chloé Dutreix, formation à l’école de photographie de Toulouse (ETPA) puis diplômée d’un Master de Lettres Modernes à l’université Lumières de Lyon.

 

Plus d’infos 

http://chloe-dutreix.tumblr.com/

-